Archives mensuelles : mai 2012

FLASH INFO : Le nouveau Président de la République apprend notre existence

Selon des sources proches du Ministre de la Magie, le Président François Hollande aurait appris notre existence dans la nuit, à son retour d’Allemagne, comme le veut l’usage. Depuis 1789, les chefs d’État apprennent la réalité de la communauté magique en France. Pourquoi pas avant ? Tout simplement parce qu’avant la Révolution, le Roi de France était généralement sorcier et choisissait lui-même le Ministre de la Magie.

François Hollande aurait eu la réaction habituelle: ne pas y croire et chercher la caméra cachée. Mais quand preuve fut faite, par notre Ministre, il serait resté coi sur sa chaise. Enfin, juste avant que notre Ministre ne quitte les lieux, il aurait soupiré : « C’est donc ce que Sarkozy disait ce matin… Il n’y a pas que la bombe nucléaire à gérer… »

Qu’est-ce que Nicolas Sarkozy, ancien Président de la République, lui aurait dit ? Cela, personne ne le sait, le Ministre n’ayant pas pris la peine de demander.

Plus d’informations à venir dans un article sur le rôle du Président de la République auprès des sorciers.

Publicités

Le « test sanguin magique » a-t-il réellement été inspiré par Harry Potter ?

Depuis quelques jours, une information circule dans les médias moldus, comme sur Futura Sciences pour n’en citer qu’un. Des chercheurs australiens auraient développé un test de groupe sanguin « magique », directement inspiré du journal de Tom Jedusor dans le second opus de Harry Potter. En effet, il suffirait d’apposer un peu de son sang sur le papier mis au point par les scientifiques pour découvrir aussitôt son groupe sanguin, son rhésus. Aussitôt, les médias se sont emparés de l’affaire, clamant que Harry Potter inspire la science. Qu’en est-il vraiment ? L’article dont j’ai donné le lien ci-dessus explique qu’il n’y a rien de magique dans ce test sanguin, à grands renforts de mots scientifiques.

« Le principe n’a rien de magique et se base sur l’affinité particulière qui existe entre les protéines de surface des globules rouges (qui définissent le groupe sanguin) et certains anticorps. Ces anticorps sont disposés en forme de lettres (A pour les anti-A, B pour les anti-B, et de manière à former un « + » pour obtenir le rhésus) dans un papier bioactif, hydrophobe partout sauf à l’emplacement des anticorps. » [1].

Test sanguin Harry Potter - © Monach University

Test de groupe sanguin. La lettre A indique le groupe sanguin, le O est donc barré. Le signe + indique que la personne est de rhésus positif  – © Monach University

Un sorcier impliqué

La réalité est toute autre. Parmi les chercheurs, se trouvait un sorcier. Son nom n’a pas été dévoilé mais quelques officiels australiens ont annoncé lors d’une conférence de presse qu’il ferait l’objet d’une surveillance attentive. En effet, l’explication donnée par les Moldus – et Merlin sait que les Moldus ont besoin d’explications rationnelles sur tout ! – est fausse. Il s’agit en fait d’un sortilège mis au point par le sorcier-chercheur, pour tenter d’améliorer la situation dans les pays en voie de développement.

Lire la suite


Pottermore : Des craintes fondées ? 1ère partie

Dans mon précédent article du 14 avril 2012, les enjeux du site Internet interactif Pottermore avaient été mis en avant ici même. Comme promis, votre fidèle journaliste s’est empressée de s’y inscrire afin de l’explorer et d’en évaluer les dangers. La réponse ? Aucun danger réel n’est visible et l’accord avec le Ministre de la Magie semble avoir été respecté… Seulement, il n’y a que le premier tome qui soit actuellement en ligne et il n’est donc pas possible d’évaluer l’impact total.

La question du fichage

Tout d’abord, pour s’inscrire, il faut remplir quelques données personnelles, ce qui fait vaguement penser à un fichage informatique des utilisateurs. Selon mes sources, la demande était double. D’abord, pour des questions marketing (ce qui concerne plus les Moldus que nous autres) mais également… pour des questions politiques. En effet, le Ministère de la Magie aura accès à cette liste. Pourquoi ? Pour des raisons statistiques, selon un représentant du département de Communication magique du ministère de la Magie française. Chaque ministère aura en effet une liste des inscrits dans son propre pays.

Des raisons statistiques, vraiment ? Pour l’association PVP (PotterVie Privée), il s’agit d’un scandale. Pour eux, l’entreprise de fichage, loin d’être purement statistique permettrait aux dirigeants en place de prendre connaissance des sorciers favorables à une révision du Code International du Secret Magique et de les surveiller dans leurs agissements. Le Ministère dément. Affaire à suivre donc…

Un réseau social ?

Une fois donc que l’on est considérés magique – quelle surprise… ! – l’on accède à la page principale de Pottermore.

Page d'accueil de Pottermore

Lire la suite